DSC_0032

 

Nadine Monfils

La vieille qui voulait tuer le bon dieu

 

Collection "Mémé Cornemuse" 

Edition Pocket  

-

Mémé goes to Hollywood

Edition Belfond 

-

 

Mémé Cornemuse est de retour dans un nouveau livre. Personnellement, je n’ai encore lu aucun livre de cette « collection », ce livre m’a été offert donc je n’ai pas pris le 1er, pourtant, je n’ai eu aucun problème pour comprendre l’histoire qui est indépendante des autres  romans antérieurs.

Mémé Cornemuse,  est « une vieille bique » , fan d’Annie Cordy et de Jean Claude Vandamme. Elle va tuer une concierge d’immeuble afin d’avoir sa place pour pouvoir organiser un casse avec un dénommé Jeff Klut ,  ancien repris de justice, qu’elle cache dans sa cave. Ainssi, elle veut voler la bijouterie d’a côté, elle va donc tout faire pour que tout ce passe bien et pour ne pas que la police vienne la déranger dans ces affaires. “Elle, ce qu’elle voulait, c’était de l’aventure ! Elle était l’Indiana Jones des charentaises, la James Bond des bas de contention.” 

Pourtant plusieurs meurtres totalement farfelus  arrivent, et elle va tout faire pour que la police ne vienne pas la déranger dans ces affaires.

Personellement, j’ai trouvé que ce livre était une bonne lecture, ce que j’ai trouvé dommage est que tous les personnages parlent de la même façon (un peu triviale), l’auteure aurait , pour moi, pu faire quelques différences lorsque le discours est direct pour que tous les personnages ne s’expriment pas tous de la même façon. De plus, j’ai l’impression que la fin est très vite expédiée (c’est pour ça que je me suis empressé d’aller acheter la suite).

Donc, nous retrouvons mémé cornemuse, après qu’elle est raté son casse à la banque de son fils. Elle souhaite partir direction Hollywood. Pourtant, elle a pas d’argent mémé cornemuse, mais pour elle s’est pas un problème. Elle s’est inscrite à une émission télé pour arriver à être adoptée par une famille. Les parents souhaitent  trouver une mamie pour les enfants. Ils ne vont pas être décus, elle  parle de façon grossiére aux enfants et va jusqu’à parodier  un conte : Le petit chaperon rouge. Puis elle s’échappe de cette famille et vole la caravane, pour vendre des frites. Les péripéties s’enchainent.

Personellement , j’ai trouvé ce tome assez-bien, mais pas aussi bien que le précédent, du fait qu’il est vraiment plus vulgaire, il y a des moments où j’ai failli arrêter ma lecture, mais comme le fond de l’histoire me plaisait, je l’ai lu jusqu’à la fin. Les deux choses que je pourrais reprocher à ces romans sont : la vulgarité, et le non changement de personnalité lorsque l’histoire est au style direct. Une bonne découverte, et je pense lire les livres antérieurs à ces histoires. 

Liens: 

Site internet de Nadine Monfils

Editions Pocket 

Editions Belfond